Une citation pour les curieux :

"Le bonheur est affaire de raison, et seule la raison peut le moissonner."

_ La main gauche de la nuit, d'Ursula K. Le Guin (Le Livre de Poche, p. 278).

Les chroniques de lecture de Vanille.

Entrez donc !

C'est un plaisir de vous accueillir dans ce petit espace que j'espère cosy pour partager avec vous mes lectures. Vous êtes sur le seuil de ma porte, et si les sujets abordés étaient un paillasson, vous verriez en ce moment-même écrit "ici chroniques de lectures SFFF de Vanille" à vos pieds. Vous êtes cordialement invité à vous y essuyer les pieds de toute malveillance avant d'entrer et à vous mettre comfy.


Vanille, c'est moi.

J'aimerais être Je suis libraire en formation (ne me jugez pas, il est permis de rêver un peu...) et c'est en libraire que j'entame cette modeste démarche avec vous : travailler le fonds qui me tient à coeur, celui des littératures de l'imaginaire, dans lequel j'ai choisi de me spécialiser ("Ne vous spécialisez pas", qu'ils disaient... et ils n'ont pas tort). En d'autres termes, continuer à me familiariser avec les éditeurs et leurs catalogues, avec les auteurs et leurs parcours, avec les genres et leurs innombrables branches.

Ma culture en la matière est aussi modeste que ma démarche et je ne prétends pas restituer des chroniques aussi complètes et éclairées que les petits camarades qui m'ont adorablement encouragée à me lancer sur Twitter (vous vous reconnaitrez 💙).

Compte-rendu personnel de lectures, pense-bête, chroniques, journal de confinement... J'aime simplement lire, écrire et partager mes lectures, et je le ferai de bon coeur avec tous ceux qui passeront le pas de ma porte.

Ce que vous trouverez chez moi.

J'ai d'abord opté pour Twitter et ces maudits 180 caractères, une contrainte particulièrement intéressante car proche de la notule chère aux libraires. Mais la frustration n'est jamais loin et guette ces lectures dont on a envie de parler un peu plus... un peu mieux. Ce petit blog y remédiera avec bonheur, en plus de me permettre de suivre un peu plus rigoureusement les challenges auxquels j'ai décidé de participer !
Il démarre en même temps qu'un compte Instagram, dont l'utilité reste encore à prouver.

Je ne suis pas friande de la chronique à rallonge, point donc de très longs paragraphes sur mes lectures. C'est aussi une question de temps, car je ne souhaite pas déserter la place au bout d'un moment pour de bêtes questions de créneau horaire. Des textes plutôt courts (sans être expéditifs),  donc, pas trop académiques (mais toujours sérieux), saupoudrés d'un rien de légèreté (faut bien se marrer un peu).

Les articles sont avant tout conçus comme un outil de travail au service d'un moi libraire et la mise en forme s'efforcera de servir cet objectif. Je vais tâtonner un peu dans les premiers temps pour concrétiser ça, mais ça va venir, vous verrez.

Enfin, un détail important. J'ai toujours aimé les livres. Mais la lecture, elle, s'est ancrée dans ma vie beaucoup plus tard, à un moment où les circonstances étaient réunies pour qu'elle puisse s'y imposer et devenir une nécessité. Lire se mélange chaque jour avec le reste de ma réalité, de mes circonstances, de mon parcours. Il y aura donc un soupçon de cette réalité dans ces chroniques. À commencer par ce billet.

Et en parlant de circonstances...

Confinement, jour 7.

Environ deux semaines avant l'annonce des mesures gouvernementales, j'installais la bibliothèque à la hauteur de mes pulsions d'achat ambitions (enfin, pour l'instant). Un timing plutôt heureux, vous en conviendrez. Restait, pour compléter ce tableau idyllique, le fauteuil à installer au coeur de cette pièce à lire rêvée. Un colis qu'on ne croyait pas voir arriver de sitôt, vu le contexte. Mais c'était sans compter le désir foudroyant de l'enseigne vendeuse de s'en débarrasser, qui s'est empressée d'avancer la livraison de plusieurs semaines (!!) et de refiler le bébé à son transporteur. Bref, le fauteuil est arrivé aujourd'hui même, tous gestes barrières scrupuleusement respectés (promis, juré).

D'où la bibliothèque derrière le fauteuil. Les circonstances, on vous dit.



Commentaires

  1. Yeah Bienvenue chez toi 😘
    Super bibliothèque que voilà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que le premier commentaire vienne de toi, c’était important. Merci. <3

      Supprimer
  2. Bienvenue dans le monde merveilleux de la blogosphère :D

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Et hop ! C'était pas si compliqué. Au plaisir de te lire au delà de ces quelques caractères...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Ça va venir gentiment mais sûrement. ^^

      Supprimer
  5. Rhoo, j'ai encore raté mon preums!!!
    Bienvenue dans la blogo!

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Votre mot doux...