Une citation pour les curieux :

"Merde, l'amour, le vrai, ça ne peut pas être un nœud d'angoisse dans le cœur. Jamais il n'a été serein et bien sûr, cette angoisse contenait leur échec."

_ L'anomalie, d'Hervé Le Tellier (Gallimard, p. 228).

L'anomalie, d'Hervé Le Tellier, chez Gallimard (2020)

 

336 pages

Parution : 20-08-2020

ISBN : 9782072895098

Quatrième de couverture

«Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension.»
En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.
Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.
Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L’anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe. 

Ma chronique 

"Il y a différents niveaux de lecture, dans ce livre : il y en a pour ceux qui aiment les romans policiers, ceux qui aiment la science-fiction, ceux qui aiment les romans intimes... Il y a absolument de tout dans ce livre, c'est ce que j'avais envie de faire depuis le départ..."

Et c'est vrai. Dans ce roman, Hervé Le Tellier a saupoudré un peu de tout pour tenter de s'adresser à tous, ou presque. Un pari à mon sens réussi, tant L'anomalie semble être le résultat d'un dosage subtil et équilibré entre ses différents ingrédients. Un hybride non pas fourre-tout, mais coffre aux merveilles et qui offrira aux lecteurs les plus ouverts et les plus curieux une grande variété de raisons d'apprécier cette lecture.

L'auteur joue avec les registres, les tons, les sujets, l'actualité, dans un style aussi impeccable qu'efficace ; il joue son sujet, s'amuse de lui-même et avec son lecteur. Il ne peut qu'effleurer des questions de fond qu'il traite pourtant avec une grande rigueur (questions et hypothèses scientifiques, théologiques, politiques...), tout en mêlant dans son récit humour et sensibilité.

On aurait bien du mal à ne pas imaginer que Hervé Le Tellier se projette dans le personnage de Victor Miesel, cet écrivain qui produit, très peu de temps avant sa mort, l’œuvre de sa vie : L'anomalie. Cette anomalie désignant tout à la fois le titre du récit, celui du roman dans le roman et cet évènement qui affecte le vol Air France 006. Et on ne peut que sourire à cette remarque de l'éditrice — trop de portraits, Victor, tu vas perdre ton lecteur — tant il peut s'avérer malaisé, lorsque l'on retrouve de nouveau chacun des personnages présentés au départ, de se souvenir de son portrait. Rien qui soit de nature à empêcher d'apprécier pleinement ce roman, si l'on peut rassurer la vraie...

L'anomalie est truffé de références de tous les bords, et ce sont là les friandises qu'a essaimées l'auteur dans son livre, toujours à bon escient. J'admets très humblement ne pas les avoir toutes identifiées, mais certaines n'ont pas manqué de m'arracher un sourire.

Pour finir — et là encore, je ne peux m'empêcher d'y songer le sourire aux lèvres —, on peut dire que le titre de l'ouvrage est une belle trouvaille. L'anomalie ne serait-il pas... une anomalie dans le paysage littéraire ? On retiendra que Hervé Le Tellier a su convaincre Gallimard de publier un titre qui a toute sa place dans les littératures de l'imaginaire dans sa très respectÂble collection blanche, et que c'est le second titre de l'histoire du Goncourt (le tout premier prix avait été attribué à un roman de science-fiction) à avoir raflé cette prestigieuse distinction alors qu'il met en valeur les mauvais genres. Une anomalie heureuse, donc, dont on peut espérer qu'elle contribuera à donner aux imaginaires la visibilité et l'intérêt qu'ils méritent !

C'est une bien agréable découverte et un des coups de cœur de mon année 2020. Une lecture agréable, tantôt touchante tantôt drôle, tantôt légère tantôt érudite, et empreinte de l'amour de son auteur pour les littératures. Un vrai plaisir à parcourir de bout en bout, chaudement recommandé par votre hôte !

 

 

Commentaires

  1. Bon bon bon je vais finir par être obligée de le lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a quand même divisé, et c'est intéressant de voir les retours de ceux qui n'ont pas aimé... ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Votre mot doux...